Rencontre avec le maire de Darnétal

Ce fut bref mais efficace ! Le maire de Darnétal qui était accompagné de son adjoint à l’urbanisme, nous a fait part de son enthousiasme à soutenir les incroyables comestibles à Darnétal.

Soutien qui va se manifester sous plusieurs formes :

• campagne de communication dans le journal de la Ville

• attribution d’un bac dans le jardin des couleurs : jardin partagé que met la Ville à la disposition des parents/enfants, des écoles, d’une maison de retraite

• organisation de réunions publiques

• plantation de comestibles par les services de la ville sur un espace public test situé par exemple le long du Robec

Et plus si affinités !

Force de vie à Petit-Quevilly !

On pensait que tout avait été saccagé à Petit-Quevilly mais ô surprise, nous avons reçu le 23 mai dernier ce mail de Michelle :

 » Malgré les grosses averses, les limaces, les saccages par  certains, quelques légumes ont réussi à reprendre vie !  Le  gros pied de ciboulette, dont il ne restait pratiquement rien, et quatre pieds de salades aux feuilles arrachées, déchiquetées, pitoyables, semblent avoir retrouvé  de la vigueur. Même chose pour la menthe dont une nouvelle petite pousse pointe modestement, et il en est de même pour les deux plus modestes pieds de ciboulette !!!  Et tout cela, sans produit chimique.
Pieds entourés à nouveau de terreau après la grêle et protégés par les demi-bouteilles en plastique .
(Merci aux nouveaux aidants : Malka et deux voisins) !
Une autre bonne nouvelle : l’un des garçonnets, qui lançait des cailloux, courait parmi les plantes, et que j’avais réussi à prendre à part, puis mené voir les plantations sur mon balcon, semblait finalement intéressé par un peu de jardinage.  Avec moi, il avait donc semé quelques fleurs et du basilic dans 2 boîtes « percées » pour les remporter chez lui. Je craignais qu’il les abandonne, les noie, ou… ?
Quand il m’a aperçue, ce vendredi, vers 18h30, il a crié  » Madame, çà pousse !  » .
J’étais un peu sceptique : ses plantations n’ont qu’une semaine.
Mais il a raison : ça pousse bien !

« RIEN N’ARRÊTE UNE IDÉE, NI UNE PLANTE, QUAND LE TEMPS EST VENU  »
Il semble ravi ce gosse . Neuf ans je crois.
Et moi donc !
Son petit frère(6 ans), et sa petite soeur (4 ans) en voudraient bien autant .
Et pourquoi pas les copains plus tard ?

Bref, si vous avez des petits pots (ou des moyens) , çà « nous » rendrait service . Dans les boîtes de conserves, ce n’est pas facile à dépoter quand la plante a bien grandi.
Je me prends à penser à un bac, pour ces enfants… Leur père accepte que ce soit sur son balcon au rez de chaussée …

A suivre…