Intervention à Dieppe le 17/10/14 : nouvelle ville pionnière des IC !

Nous avons été invités par la ville de Dieppe vendredi 17 octobre en soirée  pour présenter les Incroyables Comestibles dans le cadre de la semaine du goût.
Après la projection du film « Au nom de la Terre » de Pierre Rabhi, la ville de Dieppe principalement représentée par ses 4 élus Verts du conseil municipal nous a laissés présenter le dispositif IC entre 20h10 et 20h40.
La salle de spectacle comptait 150 personnes!!
Nous avons été impressionnés par cet accueil et cette si grande mobilisation. La radio RCF était présente.
La soirée s’ est terminée par un buffet de bons produits du terroir locaux.
Nous avons beaucoup échangé à ce moment car nous avions été frustrés de ne pas pouvoir ouvrir le débat à cause du timing trop serré (nous devions libérer la salle car un autre spectacle était programmé)
Nous nous réjouissons du dynamisme de Dieppe et nous espérons de tout coeur que les IC y prennent une grande ampleur.
En tout cas, cela semble bien parti!
Et bravo à nous 3: Malka , moi (Catherine) et Lionel (anciens dieppois tous les 2) d’avoir préparé le diaporama, l’intervention et d’avoir pu faire le déplacement. Un grand Merci aussi à Joseph Chauffrey qui nous aurait recommandé auprès d’Annette Roussel.

Ville de Darnétal : projet de bac devant l’école Savale (à suivre)

Lettre envoyée à la Directrice Générale des Services de la Ville de Darnétal

Nous avons rencontré comme prévu les enseignants de l’école Savale favorables à notre action Incroyables Comestibles et nous comptons installer un petit bac à l’entrée de l’école sur le côté droit près de la poubelle. Ce bac ne gênera aucunement le passage des véhicules de toutes sortes au sein de l’établissement.

Actuellement, il y a 2 petites souches mourantes qui nous gêneront (voir photos) et nous voulions savoir si vos équipes des Espaces Verts pouvaient le cas échéant les enlever.

A la demande de l’équipe pédagogique, nous comptons faire une petite intervention explicative au sein des classes de grandes sections le 6 Novembre  à 9h15. Ce qui permettra aux enfants d’être de bons relayeurs auprès de leurs parents sur ce bac qui sera installé dans la foulée le lendemain à 9h15

Il serait intéressant de votre part de venir à nos côtés pour la prise de photo qui sera largement médiatisée. Nous pensons qu’il est important de faire savoir que la ville de Darnétal est partie prenante dans ce projet et nous soutient. Vous serez ainsi les premiers à montrer l’exemple et donner une bonne image de notre ville en espèrant qu’elle fasse des émules au sein de l’agglomération rouennaise.

Stand à la Tambouille des 27 et 28/09/14

Nous y étions ! Bien sûr que nous étions au Festival de la Tambouille. Nous avons mis à disposition un bac aux Bouillons pour semer, planter, récolter qui a permis de rencontrer du beau monde intéressé à plusieurs titres : certains se sont proposés pour donner des plants, d’autres souhaitent s’occuper d’un bac devant chez eux, d’autres encore pour échanger sur ce que les IC évoquaient pour eux… que du positif !

Paris-Normandie le 26/08/14

Des jardins citoyens sur les espaces publics à Rouen
Publié le 26/08/2014 á 22H48
Partager
Réagir

Consommation. Des légumes dans la rue ? Inspiré d’un concept britannique, l’association Incroyables comestibles relève le défi.

image_content_general_17522208_20140826211657
Framboise Juin s’occupe du bac pose sur l’Île Lacroix à Rouen
par l’association Incroyables comestibles, une idée contre la crise

En allant prendre son bus, chaque matin, Framboise Juin jette un rapide coup d’œil à son bac. De la ciboulette, du thym, de la menthe, de la marjolaine, un peu de basilic, un pied de betterave, un framboisier sumo, de la salade et un pied de tomate cerise poussent là. Là, en plein milieu de la rue, sur l’Île Lacroix, à Rouen. Il y a quelques semaines, l’association Incroyables comestibles a installé ce bac sur le trottoir. N’importe qui peut piocher dedans. « C’est le principe des jardins citoyens, détaille Framboise Juin avec entrain. On investit des endroits publics et on partage avec des gens que l’on ne connaît pas. »

Prendre le temps

Le dispositif est, selon différentes sources, né en Grande-Bretagne, à Todmorden, en 2008. Une ville tranquille mais totalement sinistrée par la crise économique et le chômage. « Les gens ont commencé à planter dans les lieux publics pour essayer d’atteindre l’auto-suffisance alimentaire », résume Framboise Juin. Le mouvement, à grand renfort d’huile de coude et d’entraide, a fait tache d’huile. Le Canada s’en est emparé, plusieurs institutions comme l’Assemblée nationale du Québec ayant mis leurs jardins à disposition.

En France, le mouvement se développe peu à peu. Dans l’Eure, Incroyables comestibles a pris racine à Verneuil-sur-Avre, Louviers, Thuit-Signol et à Évreux. En Seine-Maritime, les réseaux sociaux ont salué l’arrivée de plantations citoyennes au Havre. À Rouen, peu à peu, les cultivateurs urbains sèment : Île Lacroix, donc, mais aussi à Darnétal, près de Rouen, et, prochainement, en plein centre-ville. Et tant pis si les premiers récoltants ne sont très respectueux : « Là, des salades ont été prises, mais elles n’étaient pas à maturité. Le framboisier, il a été arraché, avec les racines… On va dire que c’est parce que les gens ne savaient pas », sourit Framboise Juin, qui, en sa qualité de membre de l’association, s’occupe du petit bac et prend plaisir à répondre aux questions des passants intrigués : « Cela crée aussi du lien. Il y a une volonté pédagogique dans ce projet. »

Des pancartes dévoilent à quoi correspondent les plants, comment les entretenir simplement et quand les cueillir. Sans se presser, en prenant le temps de regarder les graines pousser… « Nous savons que nous n’arriverons pas à l’auto-suffisance alimentaire mais nous pouvons aider les gens à prendre conscience de ce que nous produisons et de ce que nous gâchons… » Et c’est aussi, pour l’association, une manière de réintroduire du vert au milieu du tout béton.

Anthony Quindroit

Installation d’un bac à l’île Lacroix

Suite à notre rencontre avec Framboise à la fête de Repainville, cette dernière s’est montrée très motivée pour installer à bac à côté de chez elle sur l’île Lacroix (a proximité du Mutant et du bar sur la voie principale).
Nous voilà partis chercher un grand bac que nous avons construit et de l’excellente terre au bout de l’île. Les comestibles (framboisier, fraisier, salade, menthe, ciboulette, betterave…) nous ont gentiment été offerts par Marie de Repainville.

Le bac à peine installé, un passant se demande de quoi il s’agit…

3 jours plus tard, les salades (qui étaient ma foi très alléchantes) ont disparu. Mais le reste était intact, Framboise les a remplacé par des pieds de menthe.

P1060285